samedi 13 août , 2022
Google search engine
HomeToutes catégories |PolitiqueCôte d'Ivoire - Gagnoa : Le conseil régional offre un centre de...

Côte d’Ivoire – Gagnoa : Le conseil régional offre un centre de santé

Il existe désormais un centre santé à Dikohipalégnoa, village du ministre Maurice Kacou Guikahué. C’est une réalisation du conseil régional du Gôh, avec à sa tête le doyen Joachim Djédjé Bagnon. Par ailleurs coordonnateur régional du Rhdp.

La remise des clés du dispensaire, de la maternité et du logement du personnel a eu lieu ce lundi dans ledit village. « Le président Ouattara nous a demandé de servir la population. C’est ce que nous faisons. Nous sommes donc venus pour vous remettre les clés du centre de santé. Nous sommes venus pour atténuer la souffrance de la population», a situé Bagnon, le contexte de sa présence dans ce village qui veut faire de lui un fils adoptif. Comme l’a souhaité Lévi Gballet, porte parole des villageois.

 

«J’accepte d’être un fils adoptif de ce village. À ce titre, je ne peux pas implanter des centres de santé dans la région et oublier Dikohipalégnoa. Des gens ont dit que centre n’allait jamais s’ouvrir. Ils vous ont menti», a réagit le cadre du parti au pouvoir. « Mieux, après cette inauguration, nous ferons bien d’autres réalisations dans le village», a promis le président de la région. Il avait à ses côtés le directeur départemental de la santé. Docteur Boukalo Célestin a, au nom de son ministère, fait des dons de matériels sanitaires à la structure inaugurée. Avec à la clé la présentation des agents de santé qui y ont été affectés. Il s’agit de Adopo Audrey et Atta Affoué.

 

Respectivement infirmier diplômé de l’État et sage femme. « Vous commencez votre carrière professionnelle après votre formation à l’Infas. Travaillez avec abnégation, soyez disponibles car vous serez sollicités à n’importe quelle heure», s’est adressé docteur Boukalo à ses collaborateurs. Auparavant, la présidente des femmes, Anihi Juliette a remercié le président Djédjé Bagnon pour son action de portée sociale. « Vous avez mis fin à nos souffrances. Nous n’allons plus courir après les taxis pour aller nous soigner à Gagnoa», s’est réjouie la première responsable des femmes du canton Paccolo. La cérémonie s’est achevée par la visite des locaux dont le coût s’élève à 80 millions de francs.

 

Ziadré Dolin correspondant régional

 

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments