lundi 18 octobre , 2021
Google search engine
HomeToutes catégories |CulturePrix Caidp Pour l’Accès à l’Information/ Mam Camara (Président du Jury)

Prix Caidp Pour l’Accès à l’Information/ Mam Camara (Président du Jury)

« Nous avons bouclé les travaux de délibération…rendez-vous le 28 septembre ! »

Le jury du Prix Caidp du Réseau des journalistes pour l’accès à l’information (Rejaip-ci) était réuni  hier au siège de la Commission d’accès à  l’information d’intérêt public et aux documents publics, sis à la 7ème tranche…

Quatre heures de délibération pour déterminer les cinq lauréats  de la troisième édition du Prix Caidp du Réseau des journalistes pour l’accès à l’information (Rejaip-CI). Le président du jury  le consultant et ancien président de l’Union nationale des journalistes (Unjci), Mam Camara, et ses paires ont  bouclé hier les travaux de délibération pour le concours de la meilleure investigation du «Prix CAIDP». Cette année, cinq prix seront décernés : Le Grand prix Caidp, le 2ème Prix, le 3ème Prix, le Prix d’Encouragement Kébé Yacouba et le Prix de la Meilleure Production Journalistique « Accès à l’Information, Médias et Migration » soutenu par l’Unesco. Ce sont au total 19 journalistes qui sont compétition sur 26 productions présentées au jury. Dao Maïmouna du Quotidien « Le Patriote » avec son enquête sur « La Pratique de l’avortement en Côte d’Ivoire : Quand la clandestinité devient la norme ».  En compétition également, Diarra Tiémoko du journal Soir Info, auteur du Reportage « Migration clandestine : De terribles et effroyables témoignages d’un rescapé de l’enfer libyen » et Fatou Sylla du journal gouvernemental Fraternité-Matin qui signe une Enquête  sur « Toilettes publiques : Ça soulage…mais attention danger ». Soir Info présente un second candidat, le journaliste M’Bra Konan avec son Enquête : « Travail et trafique d’enfants et d’êtres humains en Côte d’Ivoire : Sud-Comoé la nouvelle route des trafiquants et exploitants ». Fousseni Touré  du journal Le Patriote présente deux productions. La première, un reportage intitulé « Immigration irrégulière : Quand le rêve de l’eldorado se transforme en cauchemar. Ces chiffres qui donnent froid dans le dos ! ». La seconde production porte sur une Enquête sur « L’utilisation du gaz butane dans les véhicules de transport : Quand les ivoiriens quotidien ». Le journaliste Rodrigue Konan du journal Arc-en-Ciel, un habitué du prix Caidp, est de nouveau en liste avec son enquête sur « Internet-transfert d’argent (e-money) : Entre magouilles, vols et mépris pour les consommateurs ». Dans la catégorie Presse en ligne  six (6) productions ont été retenus par les membres du jury. Il s’agit du Reportage  du journaliste de Credochrist.com, Ahoussi Aka, intitulé « De Bagdad à Tunis : L’aventure ambiguë des migrants ivoiriens : Une migrante ivoirienne raconte son calvaire dans ce pays ». Marina Kouakou de la Voiedefemme.net, lauréate du « Prix d’Encouragement Kébé Yacouba » en 2020, propose deux productions dont deux Dossiers sur « Cités universitaires de Cocody : Les conditions difficiles des étudiants »et sur « Migration irrégulière : L’angoisse des familles de migrants ». Lemediacitoyen.Com est également en course avec Nessemon Delorès pour son Enquête « Fonds de solidarité Covid-19 : Parcours du combattant pour une information ». Sériba Koné avec Lepoinsur.Com se lance pour le Grand prix Caidp avec une  enquête « Les tuberculeux entre peur et angoisse : -Rupture mortelle : des cas de décès signalés-Le mal persiste ». Pressecotedivoire.ci et Infodivoire.net sont également en course pour le « Prix Caidp » avec  Solange Aralamon avec une Enquête « Fermeture du service de gynécologie obstétrique du Chu de Treichville : Plus de quatre ans de souffrances inutiles ».

19 journalistes en compétition pour succéder à Marcelle Aka…

Et Raphaël Okaigni (Infodivoire.net) « Phénomène de migration clandestine : La vérité cachée aux populations » et un dossier intitulé « Lutte contre le tabagisme en côte d’ivoire ». Cinq productions ont été sélectionnées par le jury dans la catégorie radio. Il s’agit de l’enquête de Ly Aimé de Radio Yopougon,  « Accidents de la route : Ces permis de conduire qui tuent » et « Europe à tout prix : Quand les ivoiriennes battent le record de la migration irrégulière en Afrique de l’ouest », les deux  reportages de  Marthe Akissi de Radio Côte d’Ivoire. Le journaliste de La Radio Chandelier, Saint Benifils, présente un dossier sur « l’Immigration clandestine par le désert : Une volonté de partir à tout prix et a tous les prix loin des siens ». Soro Sita de Radio Côte d’Ivoire, avec ses reportages « Les enfants apprentis de Gbaka : A 12-13-14 ans ils défient la route » et « Les migrants de retour : Leur situation ». Enfin Adama Bakayoko, toujours de Radio Côte d’Ivoire, avec une enquête « La traite transfrontalière des enfants entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ». Enfin, la catégorie télé fait son entrée au sein du prix Caidp. Deux productions ont retenue l’attention du jury cette année. Il s’agit des deux reportages de Traoré Tié Médjandje de la Nouvelle chaine Ivoirienne (NCI « Extraction illégale de l’Or : 7 jours dans l’eldorado des orpailleurs et migrants ouest-africains » et « Cure-dent Gouro : A la découverte du viagra ivoirien ». La Radiodiffusion Télévision Ivoirienne  (RTI) boucle la boucle avec le Reportage de la journaliste Amy Sissoko intitulé « Sécurité/ Zone opérationnelle nord : 48 h d’immersion avec des détachements des Fds dans les zones frontalières nord » et une enquête sur « Le business du prix des médicaments ». «Nous avons bouclé les travaux de délibération. (…) Nous avons eu à traiter des productions de très grande qualité. Les débats ont été très poussés au niveau des cinq membres du jury afin de dégager nos lauréats. Je pense que nous aurons une belle édition du Prix Caidp le 28 septembre prochain », a déclaré Mam Camara avant de féliciter le président du Rejaip-CI, Jean Antoine Doudou, et son Bureau. Rappelons que le jury, en plus de son président Mam Camara, est composé de Habiba Dembélé Sahouet (Directeur de l’information de la première chaîne RTI1), Karamoko Bamba (Président du Conseil d’Administration de l’Union des radios de proximité de Côte d’Ivoire (Urpci) et la  Journaliste, communicatrice, consultante et experte en genre, Evelyne Deba, pour le compte de l’Unesco. Les Prix Caidp seront décernés le  28 septembre à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de l’Accès Universel à l’Information.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments