lundi 18 octobre , 2021
Google search engine
HomeInstant NewsRentrée 2021-2022 : quelles perspectives ?

Rentrée 2021-2022 : quelles perspectives ?

La fraîchement nommée ministre de l’éducation nationale madame Mariatou Koné entame ce 13 septembre 2021 sa réelle première année scolaire à latête de ce ministère qui a fait couler beaucoup d’encre ces dernières décennies. Alors qu’elle brille par ses réformes, que nous jugeons d’ailleurs louables à bien des égards, il faut dire que le domaine de l’éducation en CI souffre de maux pluriels et multidimensionnels qu’il importe d’analyser avec tout le

sérieux nécessaire. Les réformes annoncées et amorcées récemment s’orientent essentiellement vers les élèves et dans une certaine perspective, le corps enseignant. Il s’agit entre autres du retour des coefficients du premier cycle à la fin des études secondaires, de celui de la dictée sous sa forme traditionnelle, de

l’amélioration des manuels scolaires et de l’interdiction des cotisations dédiées au COGES.

Aussi faut-il ajouter à ce florilège de réformes, la lutte contre l’analphabétisme et son corollaire logique à savoir, le renforcement des capacités des acteurs du système éducatif afin de faire de cet idéal une réalité. Nous lisons dans ces nouvelles orientations données à l’éducation nationale une double volonté à savoir une quête de l’excellence d’antan d’une part et par ricochet, un désir marqué de redonner à la Côte d’Ivoire son statut de phare en Afrique de l’Ouest en matière d’éducation et de formation d’autre part.

Si nous félicitons le vœu de notre très chère Professeure en anthropologie « d’élever le niveau », car c’est aux hommes d’être dignes du ciel et non au ciel de baisser continuellement ses standards pour que les hommes y accèdent, il faut dire que le chantier de l’éducation est bien plus vaste et problématique que ça. Des modèles de réussite en matière d’éducation existent au niveau national !

Pourquoi ne pas s’en inspirer ? Les lycées et autres écoles dites d’excellence qui brillent par leur taux de réussite aux examens à grand tirage ont en dénominateur commun des effectifs réduits ! Pour avoir les résultats du Lycée sainte Marie, pourquoi ne pas appliquer les méthodes dudit établissement ?

Pourquoi ne pas intensifier la construction d’infrastructures scolaires pour en arriver à des effectifs plus étudiés (40 élèves par classe au maximum) qui impacteraient logiquement sur le suivi des élèves et la qualité de l’enseignement ?

Cette piste n’est pas la seule. Quand on voit le taux de chômage qui va crescendo en Côte d’Ivoire, n’est-on pas en droit de penser que notre système est obsolète et brille par une inadéquation patente entre formation et monde professionnel ? Ne faudrait-il donc pas repenser l’école en Côte d’Ivoire et essayer de ré calibrer nos objectifs ?

Pourquoi ne pas instaurer un système de stage école auprès des entreprises dès le premier cycle pendant les vacances pour développer certaines compétences et par ricochet l’expérience professionnelle si chère aux recruteurs après les études supérieures ?

Outre les préoccupations précédentes, ne serait-il pas bienvenu d’intéresser de manière plus satisfaisante les enseignants afin de les encourager dans leur dur labeur comme cela se fait déjà au sein d’autres ministères où des indemnités pharaoniques sont attribuées à des agents de l’État de même niveau que les premiers cités ?

Le sacro-saint treizième mois notamment ne ressemble-t-il pas au corps enseignant et même, dans une perspective plus large, à l’ensemble des fonctionnaires ?

Nous aimons à penser qu’un travailleur bien rémunéré est beaucoup plus enclin à donner le meilleur de lui et que subséquemment, le taux de grève et d’absentéisme s’en trouveraient réduit voire nul !

Pourquoi ne pas renforcer davantage la formation des enseignants ?

Le manque de personnel a participé ces dernières années à injecter dans le corps enseignant une kyrielle de personnes n’ayant pas forcément les capacités requises et la pédagogie nécessaire pour être de bons enseignants !

Pourquoi ne pas rendre le recrutement plus rigoureux ? Pourquoi ne pas redonner ces lettres de noblesse à l’École Normale Supérieure telle qu’elle fonctionnait dans les années 80? Elle qui a aidé à engendrer des enseignants de qualité qui ont fait les belles heures de l’éducation nationale en Côte d’Ivoire …

Pourquoi ne pas rétablir le système des bourses trimestrielles ou même mensuelles qui ne semblent exister que de manière utopique dans l’esprit des élèves les plus méritants ? Pourquoi ne pas rapprocher au maximum les élèves de leurs zones d’habitation pour réduire autant que possible les facteurs extérieurs d’échec ? Qu’en est-il du système des établissements dotés d’internats qui ont fait leur preuve il y a des décennies ?

Au-delà de tout, il s’en faut également une prise de conscience des parents qui semblent avoir démissionné. Si les enseignants et l’État qui fixe le cadre environnemental des enfants jouent un rôle prépondérant dans la formation des enfants, les parents n’en sont pas pour autant irresponsables. Le manque de suivi, le laisser aller, le glissement de la flexibilité à la permissivité ainsi que l’idée fausse de certains parents que l’éducation de leurs enfants se fait exclusivement à l’école est aussi une des causes majeures du désapprentissage de la jeunesse. Il importe de revenir aux fondamentaux afin que parents et éducateurs puissent travailler en osmose dans l’intérêt des enfants.

Au terme de notre propos, nous tenons à dire que l’évocation de ces pistes de réflexion n’a pas vocation à minimiser les efforts colossaux consentis par madame le ministre Mariatou Koné dans le but d’améliorer notre système éducatif, loin de là ! Nous appelons juste de tous nos vœux à une réforme plus large et un investissement plus prononcé dans l’éducation qui, on ne le dira jamais assez, est la clé du développement de toute nation …

Investir dans l’armement c’est bien mais sécuriser une sphère géographique infestée d’analphabètes, c’est ouvrir inéluctablement la porte à l’anarchie.

Vangelis Adomé

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments