jeudi, juillet 22, 2021
Google search engine
HomePolitiqueYacourwa Koné (Vice-président de Lider) démissionne

Yacourwa Koné (Vice-président de Lider) démissionne

A quelques jours du congrès annoncé de son parti Yacourwa Koné (Vice-président de Lider) démissionne ;voici les raisons :

C’est un véritable séisme au sein de Liberté et démocratie pour la République (Lider), parti politique fondé par Pr Mamadou Koulibaly, ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Le bouillant vice-président de cette formation politique, Yacourwa Koné, s’est officiellement mis en retrait des activités de la direction. En clair, à travers une lettre datée du vendredi 9 juillet 2021, il a informé la présidente de Lider, Mme Monique Gbékia, de sa démission de son poste de vice-président. Une démission qui intervient à seulement quelques jours du congrès ordinaire de Lider, prévu les 14, 15, 16 et 17 juillet 2021. Yacourwa Koné, militant encarté de Lider depuis août 2011 (soit un mois après la création de ce parti), ex-Délégué national au Développement durable, ex-Délégué national à la Diaspora et aujourd’hui vice-président, motive sa décision de rendre son tablier, par le fait que le collège électoral de ce congrès est frappé de « suspicion légitime » et que ces assises se tiennent « au mépris de la décision de justice n°1231/20 du 28 février 2020, rendue par le Tribunal de première instance d’Abidjan et ignorée par la convocation adressée au collège électoral ».

Cette décision de justice, faut-il le rappeler, avait débouté Lider, représenté par sa présidente Mme Monique Gbéka et Mme Yam Nathalie, qui avaient cité à comparaître devant la justice correctionnelle, Lancina Karamoko, pour répondre des faits de «faux en écriture privée». Elles s’offusquaient de ce que le mis en cause se proclamait président de Lider et usait abusivement du logo et des attributs de ce parti. En conséquence, elles réclamaient 200 millions de F Cfa en guise de dédommagements pour Lider. Toutes ces requêtes ont été rejetées par le juge, en présence d’Adon William, Substitut du procureur de la République, au terme d’une audience, le 28 février 2020.

Face donc à cette atmosphère qui, selon lui, ne peut pas garantir des « discussions sincères d’où résulteraient des résolutions fortes pour engager les combats futurs », Yacourwa Koné a décidé de démissionner de son poste de vice-président de Lider. Cela, précise-t-il, « en entendant de tirer toutes les conséquences des délibérations du congrès ordinaire des 14, 15, 16 et 17 juillet prochain ».

Selon des sources introduites à Lider, cette démission de ce haut cadre qui était de tous les combats du parti, serait la partie immergée de l’iceberg. Autrement dit, le mal est plus profond. Surtout que depuis les dernières élections en Côte d’Ivoire, Mamadou Koulibaly, le fondateur de Lider, est porté disparu des radars de la politique ivoirienne. Affaire à suivre.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments